Groupe Audio Acoustique

Wiki du groupe de recherche en audio et acoustique du LIMSI

Outils pour utilisateurs

Outils du site


groupeaa.limsi.fr:downloads:sus:phraselist
SUS-EVASY Corpus Phrase List

Liste 1
La loi brille par la chance creuse.	
La classe gaie montre le frein.	
Quand le lien signe-t-il l'onde pleine ?	
Le test clair mange la haine.	
L'or jaune porte le dôme.	
Comment la soif lance-t-elle le bol proche ?	
Le mur siffle la buée qui vole.	
La banque dit la dinde qui plaît.	
La terre dresse la boîte qui rage.	
Où l'oeuf cite-t-il le thé doué ?	
Le nom luit sur le bras nu.	
Le choix tape dans la queue close.	
	
Liste 2	
La main pose le son qui souffre.	
Quand le hall règle-t-il le coin vide ?	
Comment le feu tourne-t-il l'ange roué ?	
La soeur douce tue la pente.	
Le mont pense pour la nuit grave.	
Le trou dort sous la gamme rouge.	
Le jean drôle ouvre le poste.	
Comment le fleuve prend-il le gaz digne ?	
La peine craque sans la bière brune.	
Le plat seul jette la croix.	
La plaine manque le truc qui pile.	
L'oeil ruine la cause qui part.	
	
Liste 3	
La salle fume sous la suite digne.	
La cage ruse sans la douane molle.	
La femme rend la date qui tarde.	
Le lieu aide l'homme qui skie.	
La bête lente fixe la gare.	
La science presse le sens qui court.	
Comment le foin ose-t-il le style moche ?	
Comment la voix veille-t-elle la part beige ?	
Le biais roué casse la fée.	
La brume blême peint le rite.	
Où le nez mène-t-il le pied fluide ?	
La sphère meurt chez le livre cher.	
	
Liste 4	
La voix sourde fixe la diète.	
La joie nette casse le mal.	
La caisse folle colle le ciel.	
Où le coude couvre-t-il le mec lisse ?	
Le rang tombe chez la dune noble.	
Comment la cuisse tire-t-elle le style sûr ?	
Le fruit part sans le lit noir.	
Le lieu aide la vache qui ruse.	
La douane voit la pierre qui vole.	
Le crime tarde dans le coeur raide.	
Quand le grain craint-il la tasse prise ?	
Le code lève le groupe qui vient.	
	
Liste 5	
Le plomb cher hausse la dune.	
La clef blême voit l'ours.	
Le stade rêve sous la plage dense.	
Le fil ruine la face qui parle.	
Où l'heure couvre-t-elle le prix blanc ?	
Le tort mince lève le gué.	
Comment le coeur traite-t-il le soin brut ?	
Le bout glisse la dent qui tousse.	
Le loup manque le pain qui reste.	
Où le fruit tourne-t-il la pâte molle ?	
Le bloc skie sans la dame nette.	
Le groupe pointe contre la place sage.	
	
Liste 6	
Le pain seul pousse la place.	
Le stade dresse le test qui flotte.	
La grange file le drap qui gaffe.	
Le dôme voit la rue qui joue.	
Le tort vit dans le bout vert.	
Le soin lent lève la queue.	
Quand le thé loge-t-il l'oeuf vide ?	
Comment le bar hausse-t-il le nom fluide ?	
Le coup reste sur l'onde droite.	
Le mur crie contre le verre plein.	
Quand la nuée crée-t-elle la dent close ?	
Le bloc doué sonne le quai.	
	
Liste 7	
Le drame entre sans la plaine cuite.	
Le mal pense contre le mec proche.	
Où le mot loge-t-il le champ noir ?	
Comment l'ange tire-t-il le feu doué ?	
Comment le jean sonne-t-il le bois clair ?	
Le vin lutte pour le rang bleu.	
Le chêne blond juge la croix.	
Le plat marque la vue qui gaffe.	
La pluie noble file l'oeil.	
Le vol doit la scène qui rit.	
Le parc sûr claque le ciel.	
Le seuil saute le mont qui songe.	
	
Liste 8	
Où le vent mène-t-il la pâte brave ?	
Le lion tend le train qui dîne.	
L'heure pieuse trouve le pied.	
La dame fonce par le vice tiède.	
La face vient vers le site sec.	
Quand le prince pique-t-il la mère rose ?	
Le frère tient la crainte qui râle.	
Le livre bave contre la fois prête.	
La jupe mûre cache le nuage.	
La ville ose la date qui songe.	
Quand la suite rend-elle la preuve moche ?	
Le genre fade vise le soir.	
	
Liste 9	
Le nid lutte dans le lien dense.	
Où l'air penche-t-il la science sage ?	
La cage ouvre le toit qui plaît.	
La nuée trompe l'homme qui bave.	
Le bar lourd tourne la sphère.	
Le fer parle vers la salle froide.	
La grange molle tient le film.	
Comment le biais vise-t-il le foin gras ?	
Le fils crie sur le frein vrai.	
Quand la classe tue-t-elle le quai louche ?	
Le grade plat fonde la dinde.	
La phase trouve le nez qui ruse.	
	
Liste 10	
Le coeur reste vers la dune muette.	
La pâte chante le livre qui vient.	
Le thème pousse le lieu qui gaffe.	
La face pâle trace la suite.	
Le fruit raide mange le bled.	
Le pain songe sous le style sale.	
Où la dame montre-t-elle le sac gris ?	
La nuque lisse crée le pied.	
Quand la douane roule-t-elle la robe sourde ?	
La cour pile contre le groupe riche.	
La thèse sert l'heure qui ment.	
Comment la date cite-t-elle la voix brune ?	
	
Liste 11	
La lame part vers le prince née.	
Le nid juge le fond qui dort.	
Le doigt pense pour la viande gaie.	
Où la pomme claque-t-elle la tête rousse ?	
Comment le bain tire-t-il la cour vive ?	
Où le plan pique-t-il la nuque drôle ?	
Le temps nu tient le vice.	
Le monde tend le site qui rit.	
Le blé colle le toit qui tremble.	
La fin ronde craint le fer.	
Le nerf rude traîne le sac.	
La mère pointe par le fils jaune.	
	
Liste 12	
Le mec blanc cache le pot.	
Le lit creux saute le nord.	
Comment le jeu marque-t-il la lune bleue ?	
Le ciel rêve dans la caisse blonde.	
Le bois doit le champ qui naît.	
Comment le ton porte-t-il la vigne brute ?	
Où le rang trouve-t-il la vie riante ?	
Le seuil chante le pré qui chasse.	
Le veau plein lance le mal.	
Le deuil vit contre le goût cuit.	
Le cas vise la pierre qui tape.	
Le mot joue sur la tasse close.	
	
Liste 13	
La cage craque chez le fleuve dur.	
Le jeu beige penche le monde.	
Comment le vin file-t-il la lame sale ?	
La bête grise monte le sens.
Où l'homme veille-t-il le biais riche ?	
Le pré rampe sous le coin vert.	
Où la fée drape-t-elle le plan fluide ?	
Le foin tousse sur la gamme lente.	
Le fond trompe le parc qui dîne.	
La part doit le ton qui tombe.	
Le drame pur saute la pente.
Le nord souhaite la scène qui marche.	
	
Liste 14	
La femme blanche hurle le bras.	
La haine râle contre la sphère pure.	
La salle marque l'or qui vole.	
La chance folle siffle la plage.	
La terre souffre sur le choix vert.	
Où le plomb signe-t-il la clef riante ?	
Quand le prix nomme-t-il la boîte prise ?	
La science luit sous le loup brut.	
Le rite loge la gare qui meurt.	
Le nez coupe l'ours qui skie.	
Comment la banque sonne-t-elle la brume dure ?	
Le fil net dit le gué.	
	
Liste 15	
Le genre fonce sur la buée muette.	
Le bol coupe la loi qui tarde.
Comment le verre signe-t-il le grain rude ?	
Le rite pose la femme qui brille.	
Le sens fixe la fée qui court.	
Quand le coup plonge-t-il le drap vrai ?	
La bête morte nomme la brume.	
La rue entre contre le nuage droit.	
Où la vache casse-t-elle la soif plate ?	
La part fuit dans le vent froid.	
La joie ronde ose la crainte.	
La gare pâle baisse le crime.	
	
Liste 16	
La vigne rose fonde la soeur.	
Le hall brun peint la pierre.	
La chance pue contre le deuil sec.	
Quand la tasse sert-elle la peine muette ?	
Comment le son quitte-t-il la main vide ?	
Le bras parle par l'ours pâle.	
La lune pointe dans la boîte seule.	
Le gaz presse l'or qui chasse.	
La caisse droite donne la plage.	
Le lit cite la clef qui rêve.	
Où le gué dicte-t-il le trou fade ?	
La vie trace la pierre qui rit.	
	
Liste 17	
Le feu tombe contre le film sale.	
La jupe riche manque la croix.	
La peine cache le hall qui naît.	
Le frère gai pique la preuve.	
Le mont rampe pour la bière morte.	
La feuille douce ruine le riz.	
Comment l'oeil baisse-t-il le son roux ?	
Le corps règne par l'air jaune.	
Où le linge tend-il la thèse lisse ?	
Le grade lave le thème qui ment.	
Comment la robe plonge-t-elle la phase rouge ?	
Le bled prend le soir qui tremble.	
	
Liste 18	
Le bar tape dans la dinde grave.	
La ville digne dresse le frein.	
La fois pousse la diète qui court.	
Quand le verre glisse-t-il le coup noir ?	
Où le code traite-t-il le coude blond ?	
Où la grange chante-t-elle la buée prête ?	
Le train porte le lion qui ment.	
La soif moche couvre la loi.	
Le bol fume sans le lien roué.	
Le quai crée le drap qui pile.	
La cuisse tiède lance la rue.	
La classe naît vers la nuée cuite.	
	
Liste 19	
Quand la haine hausse-t-elle la viande louche ?	
Le plomb prend le veau qui rage.	
Comment le ton traîne-t-il la lame grasse ?	
Le pré traite la banque qui règne.	
Le fil sec claque le jeu.	
Où le loup ouvre-t-il la fin mûre ?	
Le pot tue le cas qui dort.	
Le plan fuit pour le monde blême.	
La terre passe dans le choix mince.	
Le prix vrai glisse le nord.	
Le goût tremble par le doigt fade.	
Le ton cher juge le blé.	
	
Liste 20	
Comment la diète nomme-t-elle le corps lourd ?	
Le code pieux hurle le lion.	
La cuisse lutte dans la crainte brave.	
Le nuage trace la fois qui tousse.	
Quand le grain colle-t-il la tête folle ?	
Le coude rose roule le crime.	
Le genre marche vers la pomme froide.	
Comment le nerf traîne-t-il le linge plat ?	
La vache craint la joie qui entre.	
La ville passe sur le train riant.	
La feuille prise sert le temps.	
Le riz coupe le vent qui fuit.	
	
Liste 21	
Le nom jette le vol qui joue.	
Le goût aide le cas qui meurt.	
La fin marche vers le doigt vif.	
La cause rousse rend la dent.	
Le pain luit sans le stade né.	
L'oeuf dicte la viande qui rampe.	
Comment le truc mène-t-il le poste dur ?	
La vue crie dans la nuit creuse.	
Quand le test monte-t-il le blé proche ?	
La pluie beige lave le tort.	
La queue pure souhaite le veau.	
Quand le pot règle-t-il le chêne clair ?	
	
Liste 22	
La place bave par le vol sûr.	
La pente noble roule le thé.	
La gamme mange le vin qui râle.	
Le bout souffre vers le soin dense.	
Le drame trompe la nuit qui chasse.	
Le dôme bleu presse la vue.	
La scène mince veille le mur.	
Le fleuve plaît pour le parc sage.	
Quand le truc penche-t-il la pluie prête ?	
Comment le coin peint-il le chêne tiède ?	
Comment le poste montre-t-il l'onde grave ?	
Le bloc fonde la cause qui pue.	
	
Liste 23	
La soeur drape la nuque qui passe.	
Le plat nu donne le site.	
Le prince baisse l'ange qui fume.	
Comment le vice quitte-t-il le trou gris ?	
Le soir jette le thème qui règne.	
Le frère pue pour la robe brave.	
Où la mère règle-t-elle le bain mûr ?	
La cour rage sans la preuve née.	
La main raide plonge le jean.	
La thèse sourde pose la plaine.	
Comment le bled lave-t-il le gaz vif ?	
La jupe flotte sous le sac pieux.	
	
Liste 24	
Où le corps siffle-t-il le grade louche ?	
La vigne grasse quitte le riz.	
La phase monte le film qui brille.	
L'air hurle la vie qui craque.	
Le champ vit contre le mot drôle.	
Le fils lourd souhaite le seuil.	
Comment le bois donne-t-il la pomme rouge ?	
La tête dit le fer qui dîne.	
La feuille douce dicte la lune.	
Où le temps drape-t-il le linge rude ?	
Le nid flotte sans le deuil rond.	
Le toit fonce par le nerf mort.	

groupeaa.limsi.fr/downloads/sus/phraselist.txt · Dernière modification: 2015/01/20 14:37 de Brian Katz